Le fou et la venus de baudelaire

Annonce des axes

Commentaire littéraire

I. Une double définition du beau

=> La Nature vivante, enchanteresse
=> La statue

1- Les caractéristiques de la nature

– Utilisation d’unlangage de l’amour.
– Description qui personnifie la nature (se pâme – extase universelle des choses – endormies, excitées, désir, rivaliser)
En même temps, une définition en action du beau et del’amour.
=> Avec des mouvements contradictoires :
– force, énergie passionnelle
– calme, volupté, harmonie paisible
Aboutissant à un équilibre difficile à atteindre résumée
=> Impression d’ensemble :oxymore : « orgie silencieuse »
La sensualité = luminosité, brûlure, extase, mais calme, silence et sommeil

2- Lieu symbolique, représentant l’ensemble de la création

Le parc, les eaux, les objets,les fleurs, l’azur du ciel (remarquer l’absence de l’homme, nature pure, mais tout de même humanisée, cultivée, urbaine)
– Beauté en mouvement
=> Gradation nette : toujours croissante – de plus enplus – brûlent du désir de rivaliser –(rendant…les fait monter)
– Beauté dans l’unité des sensations (rendant visibles les parfums = synesthésie)
=> Impression d’ensemble : jouissance universelleLa jonction : mouvement ascensionnel des parfums, des fumées vers l’azur du ciel, vers l’astre.
Ce mouvement vers le haut symbolise l’atteinte de l’idéal.

Conclusion partielle :
Profusion,richesse, mais équilibre, harmonie (caractéristiques de la beauté de la nature, de la plénitude de l’amour).

La statue :
Si la première représentation de la beauté est mouvement, la seconde estimmobilité ==> altière, noble, déifiée, immortelle, éternelle :
colossale Venus, piédestal, immortelle Déesse, immortelle Beauté, Déesse, marbre

Transition : le contraste comme rupture
=> difficultéd’exprimer cet enchantement, cette puissance magique de la nature, son langage sensoriel.
Nature enchanteresse (jouissance universelle) un être affligé
Chiasme qui oppose universelle à un être,…